Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 06 avril 2013

Journal l'Alsace du 6 avril 2013

Football Kintzheim voit plus loin que le bout de son nez

 

emarquable-cycle-aller-la-reprise-est-un-peu-plus-dure-pour-kintzheim-qui-raisonne-davantage-sur-le-long-terme-que-sur-le-present-immediat-photo-denis-werwer.jpg 

Bas du formulaire

 

Après un remarquable cycle aller, la reprise est un peu plus dure pour Kintzheim qui raisonne davantage sur le long terme que sur le présent immédiat. Photo Denis Werwer

 

Après un départ sur les chapeaux de roue, Kintzheim est rentré dans le rang sans renoncer à ses principes et en responsabilisant ses jeunes joueurs.

Les premiers matches de la saison ont propulsé le Racing Kintzheim sur le devant de la scène de son groupe de D1. Après un partage des points contre Bindernheim, la troupe du président Pierre Debenath a fait le plein en remportant cinq victoires d’affilée. Au point d’occuper le fauteuil de leader l’espace de quelques semaines. De quoi devenir une cible au moment de la chute des feuilles. Si Baldenheim puis Mussig douchent les ambitions des Racingmen, Kintzheim atteint les fêtes en deuxième position après un exploit à Barr. « Nous savons que le maintien est acquis dès la fin des matches aller ce qui donne l’opportunité d’ouvrir notre groupe à de plus jeunes joueurs , explique l’entraîneur Jean-Marie Spendel. Nous avons mis en place un projet sportif sur plusieurs années et nous voulons construire sur de bonnes bases. Je suis ravi d’avoir pris ce groupe en main depuis un an désormais au sein d’un club où il règne une excellente ambiance. » La reprise est un peu plus poussive avec deux défaites en trois sorties. Mais le coach ne se fait pas de souci. « Il faut que ces jeunes, qui ont plein de qualités, apprennent. Nos deux lourdes défaites (voir rubrique chiffre) n’ont pas alterné notre dynamisme. » Kintzheim n’a pas renoncé à ses ambitions et revendique avec fierté sa première place au classement du fair play.

 

Les commentaires sont fermés.